Blog

D’aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours chanté…seule.
Je chantais à l’âge de 5 ans devant notre toute petite télévision en noir et blanc devant le générique des bisounours.
Et aujourd’hui, à 40 ans, j’entends encore le timbre de cette petite fille assise sur son fauteuil devant ce dessin animé.

 

Adolescente, je relevais les paroles de mes chanteuses préférées, en mode « chewing gum » car je ne parlais pas l’anglais, afin de pouvoir chanter devant la chaine hifi…toute seule.
 

Puis, j’ai continué de chanter toute ma vie, toute seule…dans ma voiture, sous la douche, dans le salon…

Puis à l’âge de 35 ans, je me suis décidée à chanter devant d’autres personnes, puis j’ai pris des cours de chant…et là le chant est devenu une passion. Je « répétais » 30mn à 1h parfois tous les jours…sous l’écoute de ma famille, puis de mon professeur…puis j’ai découvert la scène, les enregistrements dans le studio de mon mari. 

Le cap était franchi…la passion s’est enflammée. Je n...

Attirée par les arbres dès l'enfance...

D’aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours été attirée par la forêt, ses arbres, ses senteurs humides et douces.

Petite, j’habitais au coeur de Paris, dans un immeuble qui jouissait d’un petit parc intérieur. Une petite bulle de verdure au milieu du béton. J’aimais y jouer avec mes amies de l’immeuble.

Mais ce que j’aimais par dessus tout et que j’attendais avec impatience était l’arrivée du dimanche. Dimanche rimait avec ballades en vélo au milieu de la forêt. Mes parents m’emmenait chaque week-end passer des journées entières dans la forêt de Rambouillet. Je me souviens encore de ces pistes cyclables interminables où nous partions vers 9h et n’en revenions qu’en toute fin d’après midi. Comme cela était bon, toutes ces heures au milieu des arbres.

C’est au sein de cette forêt, que j’appris le vélo à l’âge de 8 ans. Et je me rappelle encore, le sourire aux lèvres, de la frayeur de maman qui me disait sans cesse « arrête de fixer les arbr...

Mon opinion du burn-out à l'époque 

Il y a plus de 7 ans, pour moi, le burn-out était la nouvelle maladie à la mode. Je prenais cela de haut, me disant que ça ne m'atteindrait jamais et que c'était la nouvelle excuse un peu tendance pour s'absenter du travail. Ca c'était moi, avant : Nathalie, femme d'affaire dans une grande entreprise de matériels médicaux à qui tout semblait réussir, tirée à quatre épingles, fière, matérialiste et un tantinet prétentieuse  !

Le début du chaos 

Puis la Vie a décidé de me mettre une grande claque et de me remettre les idées en place...tout en les désorganisant totalement !

Au cours de l'année 2012, nous n'avons pas vécu la fin du monde tant annoncée. En revanche ce fut la fin de mon monde. Tout s'est doucement écroulé comme un château de cartes. La même année, je divorçais, déménageais et apprenais à vivre seule avec mes deux enfants. Je découvrais pour la première fois ce qu'étaient les problèmes d'argent et les découverts bancaires.

J'...

Please reload

À l'affiche

La différence entre la passion et l’amour. (Réflexion d’une chanteuse qui aime tout simplement chanter et d’une relaxo qui cherche juste la simplicité...

29/03/2020

1/10
Please reload

Archives
Please reload

Me suivre
  • Lien Facebook
  • Gris Google+ Icône

27 rue de Jouy

95660 Champagne sur Oise

  • White Facebook Icon

Tél : 07 83 37 17 94

nathalie.laurence95@gmail.com

© 2017-2020 - Nathalie LAURENCE - Mentions légales

Liens : Formation LaHoChi