27 rue de Jouy

95660 Champagne sur Oise

  • White Facebook Icon

Tél : 07 83 37 17 94

nathalie.laurence95@gmail.com

© 2017-2020 - Nathalie LAURENCE - Mentions légales

Liens : Formation LaHoChi

 

Blog

Aujourd’hui, la plupart d’entre nous a perdu l’habitude d’écrire. Notre société ultra-connectée via ses smartphones, ordinateurs et écrans tactiles nous a fait oublier l’écriture de lettres, de cartes postales, de petits poèmes ou tout ce qui se rattache à l’écriture en général. Pire encore, cette connectivité permanente a accéléré notre rythme de vie. Tout va tellement plus vite aujourd’hui. Et notre mental n’arrive pas toujours à suivre et à vivre ses émotions.

Petite j’avais un journal intime à qui je confiais tous mes secrets et moments de vie. Mes amours, mes tristesses, mes colères. Il en a vu de toutes les couleurs ! Puis j’ai cessé d’écrire à l’âge adulte. Mais pourquoi ? Car un adulte ça n’a pas de journal intime ? C’est ce que je me suis peut être dis dans le fond. Mais aujourd’hui, depuis près de 3 ans, il est de retour...mon grimoire ! Non plus comme avant, mais j’y note tous les moments forts de ma vie. Et je dois avouer que cela me soulage grandement.

Alors, et si nous...

Peut-être avez vous déjà entendu parler de cette marche, mais connaissez-vous ses bienfaits sur notre organisme, sur notre mental, sur notre bien-être ?

Cette marche possède un précieux avantage : elle peut être pratiquée par tous et n’importe où. Pour nous, occidentaux, parfois citadins c’est un véritable cadeau. Elle permet à ceux pour qui la relaxation corporelle immobile est difficilement accessible, de vider le corps de l’excitation avant de lui permettre de réellement se détendre, se reposer, se ressourcer.

J’ai eu la chance de la découvrir il y a quelques mois et elle fait désormais partie intégrante de mon quotidien. C’est donc naturellement que j’ai envie de vous partager cette pratique simple et pourtant si bénéfique.

Lorsque je marche en direction de la supérette la plus proche, en allant chercher les enfants à l’école, je pratique cette marche en toute conscience. Et au minimum une fois par semaine, je me consacre un minimum de 20mn de marche. En période hivernale, je prends u...

Une quête sans fin tournée vers l’extérieur

Le bonheur est certainement la quête ultime de tout être humain. Qui ne rêve pas de l’être ou du moins de conserver à jamais ces petits moments de vie où nous nous sommes sentis si vivants, si légers, si libres ? Les moments de bonheur sont si furtifs, si peu nombreux.

Nous avons tous dit cette phrase un jour : « je serai heureux lorsque j’aurai fondé une famille », « je serai heureux quand je me serai trouvé professionnellement », « je serai heureux quand j’aurai plus d’argent », « je serai heureux quand j’aurai déménagé »…etc…

Avez vous seulement remarqué qu’une fois l’objectif atteint, le bonheur est généralement de courte durée et on se met en tête un nouvel objectif qui nous rendra davantage heureux ? C’est un cercle sans fin si on ne cherche pas à comprendre ce qu’est réellement le bonheur.

Nous vivons dans un pays où nous avons tout matériellement parlant. Nous avons tout pour être heureux en comparaison...

Attirée par les arbres dès l'enfance...

D’aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours été attirée par la forêt, ses arbres, ses senteurs humides et douces.

Petite, j’habitais au coeur de Paris, dans un immeuble qui jouissait d’un petit parc intérieur. Une petite bulle de verdure au milieu du béton. J’aimais y jouer avec mes amies de l’immeuble.

Mais ce que j’aimais par dessus tout et que j’attendais avec impatience était l’arrivée du dimanche. Dimanche rimait avec ballades en vélo au milieu de la forêt. Mes parents m’emmenait chaque week-end passer des journées entières dans la forêt de Rambouillet. Je me souviens encore de ces pistes cyclables interminables où nous partions vers 9h et n’en revenions qu’en toute fin d’après midi. Comme cela était bon, toutes ces heures au milieu des arbres.

C’est au sein de cette forêt, que j’appris le vélo à l’âge de 8 ans. Et je me rappelle encore, le sourire aux lèvres, de la frayeur de maman qui me disait sans cesse « arrête de fixer les arbr...

Avez-vous déjà entendu parler du "vitalisme" ? Le vitalisme est le principe de l'énergie vitale. Impossible à voir ou à mesurer, elle existe pourtant. Cette énergie est la force donnée au corps pour maintenir un bon niveau de fonctionnement et de bien-être. Plus elle est élevée, moins les maladies surviennent. Cette énergie trouve son origine dans la spiritualité. Nous ne parlons pas ici de religion ou de croyance, mais du sens général du terme : plus les pensées sont positives, plus l'énergie vitale sera décuplée et l'auto-guérison efficace.

En effet, le psychisme modifie notre terrain en variant la production d'hormones et d'anticorps. Plus elle sera positive, plus nous sécréterons de substances défensives et d'hormones de bonheur (appelées endorphines) qui réduisent la douleur et relâchent les tension internes. Plus elle sera négative, moins nous les sécréterons et plus les maladies auront le champ libre.

La situation dans laquelle nous pouvons nous apercevoir que la pensée a une infl...

En 2004, une étude* fut menée sur 45 personnes âgés de 19 à 78 ans, souffrant tous de dépression. Les soins qui fut procurés sur ces personnes était le Reiki, technique énergétique similaire au Lahochi.

L'objectif de cette étude était de démontrer que le soin énergétique pouvait réduire la dépression et que ses effets pouvaient se ressentir un an après.

Chaque participant a dû répondre au préalable à un questionnaire afin de déterminer pour chacun l'ampleur de sa dépression, son degrés de désespoir et enfin son niveau de stress perçu.

Le groupe a ensuite été divisé en 3 groupes. Le 1er groupe a reçu des traitements en personne, le 2ème des traitements à distance et enfin le 3ème groupe a reçu de faux traitements à distance (placebo). Ce 3ème groupe servant de groupe témoin.

Chacun des 12 praticiens devait procéder avec exactement la même technique afin de ne pas altérer les résultats de l'étude clinique.

Avant de démarrer les soins, les participants ont été avertis que les traitements physi...

Mon opinion du burn-out à l'époque 

Il y a plus de 7 ans, pour moi, le burn-out était la nouvelle maladie à la mode. Je prenais cela de haut, me disant que ça ne m'atteindrait jamais et que c'était la nouvelle excuse un peu tendance pour s'absenter du travail. Ca c'était moi, avant : Nathalie, femme d'affaire dans une grande entreprise de matériels médicaux à qui tout semblait réussir, tirée à quatre épingles, fière, matérialiste et un tantinet prétentieuse  !

Le début du chaos 

Puis la Vie a décidé de me mettre une grande claque et de me remettre les idées en place...tout en les désorganisant totalement !

Au cours de l'année 2012, nous n'avons pas vécu la fin du monde tant annoncée. En revanche ce fut la fin de mon monde. Tout s'est doucement écroulé comme un château de cartes. La même année, je divorçais, déménageais et apprenais à vivre seule avec mes deux enfants. Je découvrais pour la première fois ce qu'étaient les problèmes d'argent et les découverts bancaires.

J'...

Le LaHoChi est un soin énergétique par apposition des mains, dont les fondements sont d'origine chinoise. Le LaHoChi fait référence au grand Maître Lao-Tseu à l'origine de la pensée philosophique du Tao.Il s'agit d'une haute fréquence de vibration qui va stimuler les capacités d'auto-guérison du corps humain.

Origine :

Le LaHochi est né en 1991 d'un américain nommé Satchamar (Fred Sailor) qui avait passé de nombreuses années en Inde auprès des maîtres Sathya Sai Baba et Meher Baba.

Que signifie LaHoChi ?

  • Le son « La » dans LaHoChi fait référence à la lumière, l’amour et la sagesse 

  • Le son « Ho » fait référence au mouvement de cette énergie,

  • Le son « Chi » ou « Qi » est la force qui permet la manifestation de la vie.

Par conséquent, le LaHoChi est une fréquence vibratoire permettant aux êtres humains, d’accéder à une autre dimension de la conscience collective.

Chacun donnera à cette Conscience le nom qu'il voudra: effet placebo , Force Divine, C...

Les guérisseurs, énergéticiens, magnétiseurs entrent dans les hôpitaux. Leur pratique se révèle efficace et le corps médical commence à collaborer avec ces praticiens.

Cette affection commence à être de plus en plus en plus connue dans les pays occidentaux. Lors de son apparition, voilà trente ans environ, elle a été pour la grande majorité du corps médical une affection " poubelle " qu’on attribuait volontiers à un problème psychiatrique à prédominance féminine.

On ne les prend pas au sérieux

Comment en effet prendre au sérieux quelqu’un qui paraît en excellente santé, qui est souriant, bien portant et qui passe son temps à se plaindre d’un mal invisible qui le ronge ? Comment croire quelqu’un qui affirme deux mois durant ne plus pouvoir marcher à cause d’une douleur en vrille sous le pied droit, qui en guérit comme par enchantement, puis qui se plaint avec autant d’insistance de son genou gauche dans les mois suivants ? Comment croire quelqu’un qui ne souffre qu’en travaillant et qui n’est soulagé que par le repos ? Comment croire quelqu’un qui semblerait vouloir démontrer à son médecin que son arsenal diagnostic n’est pas en mesure de diagnostique...

Please reload

À l'affiche

Et non, le taux vibratoire de la Terre n'est pas en augmentation !

13/11/2019

1/10
Please reload

Archives
Please reload

Me suivre
  • Lien Facebook
  • Gris Google+ Icône