Blog

Calmer son stress par la cohérence cardiaque


La cohérence cardiaque est un outil qui possède de nombreuses vertus, dont celle d’apaiser le stress et l’anxiété.

Très simple à pratiquer, quelques minutes par jour suffisent à bénéficier de ses bienfaits.

Son efficacité a été prouvée scientifiquement depuis plus de 25 ans et a été popularisée dans les années 2000 par le docteur David Servan Schreiber.

C’est une technique efficace car elle ne consiste pas à travailler sur les émotions ou le fonctionnement de notre cerveau directement. Elle agit sur le coeur qui se charge d’envoyer les messages au cerveau afin de le transformer positivement.


Les bienfaits :


Son effet premier est de calmer et stopper les effets du stress. Nous devenons ainsi plus aptes à faire face aux aléas de la vie. Nous atténuons ainsi nos réactions émotionnelles excessives face à la peur, la colère, la panique, la tristesse…

La cohérence cardiaque équilibre également notre système nerveux autonome, notre système hormonal, régule notre pression artérielle…


Pour qui ?


Cette technique peut être utilisée par tous, même si nous sommes en parfaite santé physique et émotionnelle.

Mais elle est d’une aide précieuse pour les personnes stressées, déprimées, anxieuses, dépressives, fatiguées, hypertendues, ayant des troubles du sommeil...

Elle aide dans les cas de prises de décision, prise de parole en public, dans les moments de stress, lors de passages d’examen…


Comment le coeur peut-il agir sur nos émotions ?


Il faut savoir que la fonction principale de notre cerveau est la survie ! Et oui ! Pourtant il est loin le temps où l’homme devait se protéger des prédateurs environnants.

Le cerveau emmagasine tout notre vécu, nos expériences et analyse comment nous avons procédé pour y faire face. Il va donc conserver cela et vous proposer à chaque fois les mêmes schémas face aux situations similaires…même si la façon dont vous avez agit dans le passé, n’était pas la meilleure solution. Ceci explique pourquoi nous avons souvent l’impression que nous vivons sans cesse les mêmes situations.


Je vais me limiter à parler de deux zones du cerveau humain.

Pour faire simple, nous avons le système limbique qui fonctionne en mode automatique, en mode survie. Il n’aime pas le changement et répond souvent de manière inadéquate dans des situations nouvelles (stress notamment). C’est le siège des émotions. C’est celui qui vous permet d’appuyer sur le frein en une fraction de seconde en cas d’accident potentiel.

Il ne retient que les situations négatives, et malheureusement les souvenirs positifs s’estompent plus facilement. Encore une fois, instinct de survie oblige !


Le cortex préfrontal quant à lui est le siège de l’intelligence. Il s’adapte au changement, à la nouveauté. Il est curieux, rationnel et vous permet de prendre du recul.


Or dans une situation nouvelle, que le cerveau ne connait pas, le système limbique se met en route immédiatement. Et lorsque celui-ci se met en route, le cortex préfrontal est renvoyé aux oubliettes. On se retrouve donc sujet au stress, angoisse et tout le lot d’émotions parfois irrationnelles.


En cas d’émotion forte le cerveau qui est relié au coeur par le système nerveux autonome va lui envoyer un signal de détresse, et le coeur va s’emballer. D’où la sensation de palpitation lors d’un discours en public, de suffocation en cas de peur…


Donc, puisque le cerveau peut impacter le coeur, il a été découvert grâce à la cohérence cardiaque que le coeur pouvait à l’inverse agir sur le cerveau.

C’est simple, le cerveau impacte le coeur, et donc, le coeur impacte le cerveau.

En travaillant sur le rythme respiratoire de la cohérence cardiaque, nous allons modifier et apaiser notre rythme cardiaque qui induira un apaisement de nos fonctions cérébrales. Nous serons ainsi plus calmes, plus aptes à gérer les aléas de la vie, plus aptes à contrôler nos émotions, le trac, les angoisses…etc…


Comment cela fonctionne t’il ?


La cohérence cardiaque permet de mesurer le fonctionnement du système nerveux autonome. Grâce à l’enregistrement de la fréquence cardiaque, on peut calculer la distance entre chaque battement cardiaque afin d’établir s’il y a cohérence ou non. Une variabilité non cohérente fait état généralement d’un stress important avec tous les effets néfastes sur l’organisme : augmentation des risques cardiovasculaires, troubles digestifs, maux de tête…


La cohérence cardiaque est un exercice qui modifie sa respiration afin de s’apaiser. On préconise en général un rythme de 5 à 6 respirations par minutes. Elle se pratique en inspirant et en expirant sur 4 à 7 secondes en moyenne selon les capacités de chacun et selon le résultat voulu (équilibre, gain d’énergie, relaxation, sommeil).


La cohérence cardiaque est donc un outil à la fois simple et puissant qu’il ne faut pas hésiter à intégrer dans son quotidien. Celle-ci devient vraiment efficace lorsqu’elle est associée à une démarche de relaxation, de sophrologie, de méditation.


Et si le bien être commençait par respirer ? Qu’attendez-vous ?

A l'affiche
Archive