Blog

La différence entre la passion et l’amour. (Réflexion d’une chanteuse qui aime tout simplement chant


D’aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours chanté…seule. Je chantais à l’âge de 5 ans devant notre toute petite télévision en noir et blanc devant le générique des bisounours. Et aujourd’hui, à 40 ans, j’entends encore le timbre de cette petite fille assise sur son fauteuil devant ce dessin animé.

Adolescente, je relevais les paroles de mes chanteuses préférées, en mode « chewing gum » car je ne parlais pas l’anglais, afin de pouvoir chanter devant la chaine hifi…toute seule.

Puis, j’ai continué de chanter toute ma vie, toute seule…dans ma voiture, sous la douche, dans le salon…

Puis à l’âge de 35 ans, je me suis décidée à chanter devant d’autres personnes, puis j’ai pris des cours de chant…et là le chant est devenu une passion. Je « répétais » 30mn à 1h parfois tous les jours…sous l’écoute de ma famille, puis de mon professeur…puis j’ai découvert la scène, les enregistrements dans le studio de mon mari.

Le cap était franchi…la passion s’est enflammée. Je ne vivais plus que pour cela. Le chant occupait une grande partie de mon temps libre.


Mais la passion a son revers. La passion appelle l’Ego…j’en voulais plus, toujours plus. Quand nait la passion, l’Ego se fait sentir. On veut être seul sur scène, seul devant la caméra, on prend plus de place, on veut se faire remarquer, être le meilleur, on devient solo et moins dans le partage, ou du moins dans les apparences …

Et un jour, quelque chose vient vous rappeler à l’ordre, et ça fait mal… ça blesse, ça pique, ça démoli parfois.

Et c’est ainsi que j’ai arrêté de chanter pendant plus de 2 ans….plus un son n’est sorti de ma bouche, pour la première fois depuis toute petite.


Pendant toute cette période j’ai laissé davantage de place à un autre amour…le développement personnel et le bien-être…j’ai lu, lu, beaucoup lu. Pratiqué, pratiqué, beaucoup pratiqué…et est née une nouvelle passion…et ici encore après 2 ans, je me suis de nouveau perdue et je suis tombée du nuage sur lequel je m’étais « perchée ». Expérience que je ne regrette aucunement car elle m’a beaucoup appris sur la Vie et sur moi même.

J’ai ensuite compris que je cherchais la lumière à l’extérieur, chez les autres. Je cherchais à briller d’une manière ou d’une autre pour échapper à l’image que j’avais de moi.

Aujourd’hui, je reviens à des choses simples, très simples et j’apprends jour après jour à trouver la lumière en moi, et juste pour moi, tout en accompagnant celles et ceux qui le souhaitent à trouver cette même lumière en eux.


C’est à partir de là, que doucement , j’ai de nouveau commencé à chantonner dans la voiture…seule…et de temps en temps dans mon salon…seule…Mais la passion n’est plus là.

Je chante à nouveau dans le studio de mon mari, et j’aime, j’aime, j’aime cela….mais ce n’est plus une passion…c’est de l’amour.


Quelle différence me direz-vous ? La passion obsède, occupe le temps et peut faire mal. Lorsque l’on n’assouvi pas sa passion, on se sent mal. L’Amour rend libre. Libre d’aimer chanter. Libre d’être heureux quand on ne chante pas. Libre de ne pas occuper tout notre espace et toutes nos pensées. Libre de prendre « son pied » quand on est derrière le micro et libre de ne pas s’accuser de ne plus chanter tous les jours.


Car au final, entre le chant et moi, cela a toujours été de l’amour. La passion a duré 2 ans…mais on le sait tous, la passion ne dure pas, mais l’Amour est éternel….


A l'affiche
Archive

27 rue de Jouy

95660 Champagne sur Oise

  • White Facebook Icon

Tél : 07 83 37 17 94

nathalie.laurence95@gmail.com

© 2017-2020 - Nathalie LAURENCE - Mentions légales

Liens : Formation LaHoChi